• bandeau visages_paysage

    Origine : Famille répandue dans le canton suisse de Lucerne à EBIKON, GETTNAU, HELLBÜHL, KRIENS, MENTZBERG, ROOT, RUSWIL, SCHLIERBACH… dont le nom dérive du abd : Arn-olt (ou Arn-wart nom qui est cependant rare). Arn = aigle...

    Un des ARNET de Ruswil, maître Fridli, s’établit dans le canton d’Uri et y obtint la bourgeoisie en 1645 pour 600 florins et un baril de vin.

    Jost Arnet, chapelain de Saint Peter à Lucerne 1612, curé de Winikon 1621, mort en 1669.
    Ubald Arnet, d’Ebikon, capucin, père gardien à Schüpfheim 1710, mort en 1732
    Sigismond Arnet, de Root, provincial des franciscains en 1674
    Heinrich Arnet, de Root, ammann, maître-banneret en 1686
     Nikodem Arnet, de Root, °1763, chapelain en ce lieu en 1789
     Jakob Arnet, maître des eaux à Lucerne en 1765
     Xaver Arnet, de Gettnau, °17/01/1844, +27/03/1906 à Lucerne, cath., de Gettnau. Fils d'Anton, et de Rosa Räber. ∞ Nina Greber - Études de théologie à Lucerne, de mathématiques et de sciences naturelles à Bâle et Heidelberg. Maître de physique à l'école supérieure de Lucerne dès 1870. Membre des sociétés
    lucernoise (président en 1874) et helvétique des sciences naturelles. Directeur de la station
    météorologique de Lucerne dès 1880. Ses recherches, conférences et publications portent sur
    la physique, la météorologie et la limnologie (études sur les lacs).
    Thaddeus Arnet, de Root, °1850, vicaire à Altishofen, chapelain de Meierskappel 1879, inspecteur scolaire de district 1880, curé à Egolzwil 1883, à Buron 1888, chanoine de Munster (Suisse) 1889, inspecteur cantonal des écoles 1889, chanoine de Munster 1890, prévôt 1911.

    Dictionnaire d’Histoire et Biographie de la Suisse


    ARNET

    Le nom est porté en Suisse ainsi qu'en Lorraine, notamment dans la Moselle, où l'on trouve aussi les formes Arnett, Arnette, Arnetz. Il correspond au nom de personne Arnold (voir Arnaud), peut-être avec une valeur collective (celui qui appartient à la famille ou à la maison d'Arnold)...

    Généanet : nom de famille Arnet


  •  

    bandeau visages_paysage

    Badour / Bador variation de l'ancien français BALDOR, BAUDOUR
    joie, hardiesse, dérivé de BAUD 2, BAUT (Provence)
    Dictionnaire Etymologique des Noms de Famille - Marie-Thérèse MORLET - Ed. Perrin 1994

    Badour
    Surtout porté en Corrèze, désigne celui qui est originaire de Badour, hameau de la commune de Saint-Exupéry-les-Roches (19),  à condition que le toponyme soit antérieur au nom de famille. On peut aussi avoir affaire à un nom de personne : il existe un saint Badour (nom d'origine germanique latinisé en Badulfus) qui fut moine près de Lyon à la fin du IXe siècle.
    Badour est aussi un nom de personne arabe avec le même sens que Bader (badr = pleine lune).
    Jean TOTSI - sur Geneanet

    Bador
    Nom porté dans la région lyonnaise (69, 42). On le rencontre à Larajasse (69) comme variante de Badol, mais le nom se rencontre aussi en Corrèze sous la forme Badour . On pensera à un poste de guet ou à un guetteur. A noter cependant l'occitan badorra (= nigaud).
    Jean TOTSI - sur Geneanet

    Bader : ce nom est surtout porté en Alsace-Lorraine, où il désigne le tenancier d'un bain public, de thermes, d'une étuve (allemand Bad = bain, eaux). Variantes : Bäder, Baeder, Beder, Badmann. Il peut aussi s'agir d'un nom de personne arabe (badr), qui signifie pleine lune, et, par métaphore, beau jeune homme (dérivé : Badri). Jean TOTSI - sur Geneanet




  •  

    bandeau visages_paysage

     

    Faut-il comprendre ce patronyme dans le sens de bon, celui qui est brave, et auprès de qui le temps passe avec plaisir. En d’autres termes s’agirait-il d’une personne agréable à vivre, à rencontrer ?
    Les BONTEMPS seraient donc des personnes que l’on aimerait côtoyer, fréquenter…

     

    Origine : le surnom d’une personne joyeuse (dans le sens de ‘’Celui qui prend du bon temps’’), fut certainement à l’origine de ce nom de famille.
    Fréquence et localisation : avec 2094 foyers abonnés au téléphone (dont 89 à Paris), soit environ 5600 personnes, le patronyme occupe le 720éme rang des noms les plus fréquents en France. Sa répartition géographique le montre concentré dans l’Est et le Nord.
    Différentes formes : Bontems (en Meuse), Bontant, Bomptan (Poitou), Bontempi, Bontempelli (Corse et Italie), etc…
    Grand Dictionnaire des Noms de Famille (Ambre Editions 2001) – Pierre-Gabriel GONZALES

    Bontempi
    C'est en Lombardie que ce nom italien est le plus répandu. On le rencontre aussi dans le Lazio et les Marches. Autres formes, plus rares : Bontempo, Buontempo, Buontempi. C'est un nom de baptême médiéval de type augural (destiné à amener la chance sur son porteur), évoquant une naissance heureuse (traduction : bon temps). Diminutif : Bontempelli (Trentin).
    Equivalents français : Bontemps, Bontems (88, 54, 60), Bontemp (79, 17), Bontant (62, 87, 64), Bontent (88, 87).
    d'après Jean TOSTI sur www.geneanet.org






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires