• Gramps - icône Dossier le plus important, avec plus de 11000 personnes recensées... dans les régions et pays suivants :

    lettrine A

    PAYS-de-LOIRE

    LORRAINE

    ALSACE

    LIMOUSIN

    BELGIQUE

    SUISSE

    ...

    PRUSSE !

    lettrine B 
         
     

    Cette généalogie est consultable sur

    Logo Généanet

     

     

    "Entre la branche et la racine il y a eu le temps" - Proverbe chinois

     

    Logo arbre vert


  •  

    Nançois-le-GrandGramps - icône Ces pages présentent la genèse de la Généalogie des familles Dusseaux - Orbion en majeure partie originaires de la Meuse.
     

    Gramps - icône Les principaux berceaux des ancêtres "Dusseaux" se situe à Nançois-le-Grand, petit village de 67 âmes, proche de Ligny-en-Barrois, entre Commercy et Bar-le-Duc, ainsi que dans les villages voisins de Willeroncourt et Domrémy-aux-Bois (aujourd'hui devenu Erneville).
     

    Gramps - icône Les principaux berceaux des ancêtres "Orbion" se situent plus au centre-Est de la Meuse, à Joinville-en-Woëvre et Saint-Hilaire-en-Wöevre notamment.

    Gramps - icône La poursuite des recherches sur la branche "Dusseaux-Dusaux"  nous a permis de conforter cette branche... Et la quête continue !

    Gramps - icône La branche Orbion quand à elle, se développe doucement grâce à l'apport substantiel d'Alix Jacquemin (identifiant Généanet > rigjac). Qu'il en soit ici vivement remercié !

    Bonne découverte...

     Dossier conçu et édité par : GénéaM@z - "La Mazière" ©

    - en hommage à mes amis -

    À Consulter sur       logo PG

     "L'amitié est toujours une douce responsabilité, jamais une opportunité."
    Khalil Gibran - " Le sable et l'écume"


    Logo arbre vert


  •  

    Le Prince des Poètes d'Anjou... et un ami de la famille !

    1985 : Il était une fois, un vieux Monsieur qui ne payait pas de mine : pas d'esbrouffe, certes un peu accroché à son crin-crin, je veux dire l'armonium de l'église de Mazé, son bourg natal. Pas fier pour un rond, ou si peu ! Faut dire qu'il s'était "fait" à la force des poignets nôt' Gas Mile.

    Émile JoulainÉmile JOULAIN, petit maraîcher des rives de l'Authion, paysan dans l'âme, lié à sa terre, lié à sa "Loère", comme à une maîtresse insatiable. C'est qu'il les a chantés "sa Loère" et son cher pays d'Anjou. Dans toute la région et plus loin encore, presque avec humilité, il grimpe sur les tréteaux, proclame avec son parler unique, son oeil pétillant et sa sagesse de "pésan", son amour de la terre, de sa terre. Son amour et sa tendresse, parfois un brin ironique, des gens des Bas-Pays, des vallerots qui quelques fois oublient de "s'causer"...

     

    Merci Gâs Mile de nous avoir laissé tant de "rimiaux". Tant de cris, de chuchotements, de chuintements, de sentences, de poèmes et de contes. Même si tu t'enfonces dans la nuit de l'oubli, nous t'écoutons toujours. Hervé Bazin n'a-t-il pas écrit de toi : "Ce qu'il a de superbe, c'est son humilité, sa tendresse, son bonheur d'avoir existé là où il est vrai" et j'ajouterai, là où sont mes racines. Papito

     


    "L'Pays d'Anjou, c'est tant d'images,
    Tant d'figur's dans l'liv du souv'ni,
    Qu'à n'en vouloér feill'ter les pages
    Mêm' les pouèt's n'ont jamés fini'
    Jamés fini d'voér, sû les grèves,
    Des fill's de Loér' passer toujoûs,
    Jamés fini d'tréner leûs rêves
    Par les ch'mins du Pays d'Anjou."

     

    Généalogie consultable sur   logo PG






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires