• Abjuration en Corrèze

    Nous partons cette fois en Corrèze, à Lamazière-Basse, berceaux de nos ancêtres Badour.

    Le 16 septembre 1685, un jeune noble allemand, originaire de Hambourg*, Eustache Lewemhusen, âgé de 33 ans, écuyer, abjure sa foi protestante: "a fait abjuration de l'hérésie de Luther" ..."de sa bonne volonté et sans aucune contrainte !..." en présence du seigneur de Chambon, messire Charles de Fontanges et de deux représentants de l'Église catholique, Annet Valibus, prêtre et Étienne Jaubert, vicaire. Tous deux affectés à la paroisse de Lamazière-Basse.

    Avec l'accord de " l'illustrissime et révérendissime évêque de Limoge" le prêtre semble heureux d'absoudre le sieur Eustache Lewemhusen de "l'hérésie"...

    A cette époque il était risqué pour un protestant, de surcroît étranger de se promener sur les routes du royaume de France... Et surtout dans cette région ! En effet, environ 300000 Huguenots**, Français protestants, en conflit avec les catholiques pendant les guerres de religion ont quitté la France suite aux dragonnades et à la révocation de l’édit de Nantes le 18 octobre 1685, soit un mois après cette abjuration...

    * Cette "ville impériale d'Ambourg dans la basse Saxe" n'est autre que l'actuelle ville de Hambourg formant à elle seule un état (land) totalement indépendant de celui de la Basse-Saxe voisin.

    ** Le mot Huguenot attribué dès la seconde moitié du XVI e siècle en Touraine, vient de l'allemand eidgnosse (le confédéré), sobriquet attribué aux partisans de la Réforme des cantons suisses, et résistants à la maison de Savoie dans les années 1520, 1530.

    Abjuration en 1685

    « La vie est chère...Livre de comptes... »

    Tags Tags : ,